vendredi 16 juillet 2010

Première étape: une équipe de prière pour préparer le projet

Ceci est une vision que nous avons reçue, par laquelle le Seigneur nous demandait de louer un navire pour la prière de repentance et de pardon afin de briser la malédiction due au commerce triangulaire (commerce des esclaves entre l'Europe, l'Afrique et le nouveau monde).

Le navire partira de Liverpool et fera les ports européens de Amsterdam en Hollande, puis Nantes et Bordeaux en France. Puis il naviguera vers les ports ouest africains où il accostera au Sénégal où la première journée de prière en terre africaine est prévue avec une visite à Gorée. Les ports africains actuellement concernés par cette opération sont : Free Town en Sierra Leone, Monrovia au Libéria, Abidjan en Côte d’Ivoire, Accra au Ghana, Douala au Cameroun puis Luanda en Angola. Cette liste n’est pas définitive. Si des historiens africains veulent nous faire des suggestions motivées sur les pays africains où le navire devrait accoster, nous sommes ouverts à toute proposition. Une cérémonie de repentance et de pardon sera organisée dans chaque pays visité et les églises locales seront sollicitées pour l’organisation d’un grand rassemblement de prière.

Nous mettrons ensuite cap sur l’Amérique du sud où nous ferons trois ports brésiliens dont un très peu connu et qui pourtant a connu un trafic d’esclaves important : São Luis. Nous hésitons encore sur les deux autres. Vos conseils avisés seront les bienvenus, sachant que nous souhaitons éviter les grandes villes où l’organisation d’un tel événement ne sera pas évidente et sera « noyée dans la masse ».

Nous continuerons ensuite avec la Guyane française avant de mettre le cap sur les Caraïbes où nous comptons organiser des événements dans toutes les îles partout où cela sera nécessaire et nous y serons le temps qu’il faudra car c’est un maillon essentiel de ce projet. Nous attendons les suggestions du Coordinateur MANI pour la Caraïbe.

Nous terminerons par les États-Unis avec les ports de la Nouvelle Orléans, New York et Boston. Après quoi le bateau reviendra à Liverpool d’où il est parti.

Ce navire comprendra des chrétiens de tous horizons, concernés par cette problématique, notamment des Antillais, des Américains, des Africains et des Européens qui ont à cœur la repentance, le pardon et la réconciliation des peuples concernés par ce fléau.Nous avons deux sujets de prières que nous désirons soumettre aux lecteurs de notre lettre d’information et à d’autres auxquels ils communiqueront cette vision :

- Nous avons besoin de constituer une équipe de prière qui portera ce projet devant le trône de la grâce pendant les deux années de sa préparation (c’est le minimum qu’il faudra pour rencontrer tous les protagonistes dans tous les pays concernés, organiser des comités d’organisation et recruter l’équipe de combat dans le navire, des chrétiens qui devront trouver un soutien missionnaire pendant la durée de leur mission) ainsi que pour la durée du projet qui pourrait prendre de trois à six mois. C’est la raison pour laquelle je vous communique ces informations afin de solliciter votre participation à l'équipe d'intercession. Si vous vous sentez appeler à soutenir cette oeuvre, vous pouvez nous contacter par email ou en envoyant un commentaire à ce message. Nous vous tiendrons au courant des étapes et vous enverrons le plus régulièrement possible les sujets de prière.

- Nous cherchons un nom pour ce projet, peut-être un nom biblique ou une référence pouvant illustrer avec réalisme le projet. Toute suggestion sera la bienvenue.Que Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ vous bénisse, qu’Il nous fasse grâce.


Daniel MPONDO

Aucun commentaire:

Publier un commentaire