jeudi 31 mars 2016

JE NE SUIS PAS CHARLIE, JE SUIS JUIF, JE SUIS FLIC, JE SUIS...



Vision de la Pieuvre de l’Orient

A la lumière des événements que nous avons connus en France ces derniers jours, je voudrais proclamer au risque de « nager à contre-courant » que JE NE SUIS PAS CHARLIE, MAIS JE SUIS JUIF, JE SUIS FLIC, JE SUIS… Et que si je ne suis pas d’accord avec le terrorisme et déplore la barbarie des islamistes ainsi que leur inhumanité, je ne cautionne pas non plus la ligne éditoriale profondément athée et antireligieuse de ce journal viscéralement anticlérical qui fait du blasphème sa matière de prédilection. Néanmoins, je voudrais partager avec vous la vision que j’ai eue lors d’une mission en Côte d’Ivoire. Je n’ai pas encore l’explication de sa signification exacte, mais je n’arrête pas d’y penser depuis la barbarie des islamistes :

Il m’arriva quelque chose d’étrange, au petit matin du 29 octobre 2006, deux jours après mon arrivée à Abidjan en Côte d’Ivoire, alors que je logeais encore au CEFCA (Centre Évangélique de Formation à la Communication  en Afrique).

Je fus élevé au-dessus de la terre et je vis sur une terre bordée en partie d’eau, une pieuvre à tête carrée qui trônait à l’orient de la terre. De là, elle cherchait à dominer le monde. Le mot « saint » (ou sainteté) est toujours dans sa bouche, mais elle est tout le contraire, l’opposé même. Le monde est dupe, sauf une petite tribu, un rejeton de l’Orient, qui a ses racines fixées sur le Roc Éternel. Et l’histoire se répétera car c’est un caillou de ce petit rejeton, tel celui d David face à Goliath, qui brisera la tête carrée de la pieuvre mal intentionnée et la réduira à néant.

Cette pieuvre avait sept tentacules :

*   La première se nomme « Douceur et Endormissement ». Elle cherche à plaire à tous et y réussit assez bien, surtout en Occident, sur les terres d’Europe où elle se faufile habilement. Elle fait croire à la douceur de la pieuvre. Elle endort les peuples.

*     La deuxième est « Tranchant ». Ses ventouses sont des lames acérées, elles tranchent, elles ôtent la vie à ceux qui sont endormis, y compris ses propres fils. Elle ne fait aucune différence. Elle n’a pas de cœur, elle n’a pas d’état d’âme !

*      La troisième est « Politique et Caméléon ». Elle n’en a cure, mais joue habilement avec. Elle n’est jamais en phase, mais elle connaît. Capable de manipulation, elle possède la pensée de l’autre, fais semblant d’y adhérer et prépare la place à Douceur et Endormissement dont elle est un allié puissant, avant que Tranchant n’intervienne. Elle sait être partout, elle se fait tout à tout ! Elle est capable de prendre tous les aspects pour endormir puis dominer, elle est danger !
*    La quatrième est « Philistin ». c’est un bras géant qui prend racine au cœur même de la pieuvre, un cœur de pierre noir ! Elle  étreint et revendique. Elle agrippe et suce. Elle désire faire disparaître, c’est sa finalité. Politique et Tranchant sont ses alliés sûrs.

*     La cinquième est « Sangsue ». Elle est terrible et sournoise. Elle se colle, s’attache, suce et vide. Puis elle injecte e sa substance pour emplir le vide qu’elle a fait. Alors la vie continue, mais en réalité elle n’est plus. Elle n’est plus la même, elle est trompe l’œil.

*      La sixième est « Mamoun ». Elle est puissance selon le monde. Là où i Douceur ni Politique, ni tranchant n’ont réussi, elle s’impose. Elle achète tout et veut que tout se vende. Elle possède. Elle sait imposer, même si elle ne réussit pas tout le temps.

*      La septième est « Pervers ». Elle se cache pour surprendre. Elle se faufile partout à une vitesse vertigineuse, sans faire de bruit, sans faire de vent. C’est pourquoi nul ne la voit. Elle est dangereuse et frappe toujours là où on ne l’attend pas. Elle n’a cure de la vie.

La pieuvre fera du mal encore un temps. Mais le Rejeton d’Orient se lèvera et la frappera. La Sainteté sera son essence. Des nations, victimes de "Douceur et d’Endormissement, se lèveront contre ce rejeton qui a osé ! Et celles qui le feront, celles-là seront détruites avec la Pieuvre, dispersés par quatre vents. Mais il y aura un reste parmi ces nations, les élus de la nouvelle Jérusalem qui n’auront pas été séduits par les sirènes de « Douceur et Endormissement », les fidèles de toujours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire