mardi 12 avril 2016

SOMMET DES LEADERS DES EGLISES D'AFRIQUE GHANA 2016



Auditorium où on eu lieu les rencontres


Le Sommet des responsables d’Églises d’Afrique

Il s’est tenu a Accra, dans sa Banlieue, du 8 au 12 février 2016 une conférence regroupant les responsables des Églises, Unions ou Fédérations d’Églises d’Afrique afin de discuter des réponses que nos églises doivent apporter aux défis auxquels elles font face dans le monde d’aujourd’hui et plus particulièrement face à la montée de l’Islam et d’un Islam intégriste en Afrique.

Il n’a pas été évident de mobiliser le leadership chrétien de toute l’Afrique du Sud au Nord et de l’Est à l’Ouest. Malgré quelques difficultés de coordination. Nous nous sommes retrouvés au Centre Internationales de Conférences des Églises de la Pentecôte du Ghana.

L’objectif de cette rencontre visait à trouver les meilleurs moyens pratiques pour favoriser et à accroître la collaboration entre les ministères, les églises et les réseaux de missions au sein de l’Afrique et même au-delà, dans l’église globale. Il s’agissait  de se donner pour objectif d’emmener les décideurs, responsables des églises d’Afrique à un engagement pour une mission locale axée sur l’Église en Afrique et en dehors de l’Afrique. Ces assises devaient également constituer un forum pour la connexion et la mobilisation stratégique des leaders de l’Église d’Afrique afin de repositionner leurs dénominations au point de voir la mission devenir la principale préoccupation de l’église locale. Les leaders de l’Église d’Afrique  devraient être les principaux conducteurs dans l’accomplissement de la tâche ordonnée par notre Seigneur et Sauveur d’aller et de faire des disciples dans toutes les nations.

Nos journées commençaient par une méditation sur les 7 églises de l’Apocalypse. A travers les reproches que le Christ avait faits aux églises, nous étions amenés à comprendre ceux qu’Il ferait à l’Église d’Afrique aujourd’hui. Après une exhortation du chapelain sur ces passages, nous devions nous laisser interpeller par Dieu autour d’une table de discussion en examinant les  défauts et les travers de l’Église d’Afrique qui nous rendraient semblables aux  églises de l’Apocalypse afin d’y
apporter des solutions.

Ensuite les interventions en séances plénières avaient pour but d’apporter une lumière sur les défis auxquels l’Église d’Afrique est confrontée. S’il est vrai que l’on observe une croissance des églises en Afrique due essentiellement à la croissance exponentielle des évangéliques, il n’est moins vrai que l’Afrique est confrontée avec un islam très agressif et principalement radical et dont la croissance est encore plus exponentielle que celle des évangéliques. Celui-ci bénéficie de plus, du soutien des puissances financières arabo-musulmanes alors que les chrétiens sont de plus en plus lâchés par les puissances occidentales. Les conséquences à ces situations sont multiples : La conquête des musulmans en République Centre Africaine (RCA) dont les force des « Sélékas » étaient composées au ¾ de musulmans intégristes ; les agressions de Boko Haram dont le nom signifie « l’éducation occidentale est maudite » et dont l’objectif était de renverser le gouvernement afin d’instaurer un état islamique (avant même l’EI). Leur but est de transformer l’Afrique en territoire musulman et ils pensent qu’en s’emparant du centre de l’Afrique ils atteindront plus rapidement leur objectif d’occuper toute l’Afrique. Leur mode opératoire : massacre et terreur. L’histoire de tueries des étudiants chrétiens dans une université du Kenya en sont une illustration.

La question qui se pose alors aux dirigeants des églises chrétiennes d’Afrique est : quelles réponses apporter à cette problématique, quel serait le  témoignage chrétien face à ces défis. Ce rassemblement avait pour but de motiver le leadership chrétien d’Afrique à relever les défis. Ce ne sera pas facile, il faudra une grande motivation car il y aura encore beaucoup de souffrances mais c’est ce qui nous fera avancer avec la conscience de la mission que nous confie celui en qui nous croyons (Matthieu 5 :14-15).

Chrétien authentiques, nous devons comprendre qu’être sel et lumière de la terre ne s’adresse pas seulement à une dénomination, la nôtre : le message de la croix est une résultante de l’Amour de Dieu pour l’homme fait à Son image. Que Dieu nous fasse grâce !






Aucun commentaire:

Publier un commentaire