vendredi 17 juin 2016

MISSION EN CÔTE D'IVOIRE AVRIL 2016



Visite du champ de la microfinace


La Mission en Côte d’Ivoire avril 2016

La Maéva Sev a nommé son premier Délégué Régional Pour l’Afrique de l’Ouest (DRAO) en la personne du Dr Germain Eusébio KEBE-MAMBO, qui était déjà le responsable des centres médicaux Maéva Sev de la C-I. Le président de la Maéva Sev France s’est rendu du 14 au 30 avril 2016 en Côte d’Ivoire pour un programme qui devait le conduire à Bouaké une ville située vers le nord du pays, à une heure environ de Yamoussoukro, puis à Dabou, à une cinquantaine de kilomètres d’Abidjan.

A l’origine c’est une équipe d’évangélisation qui devait s’y rendre après la dernière action d’évangélisation deux années plus tôt, en juin 2014, mais les églises de Bouaké ne pouvant organiser cette action pendant la période qui leur avait été proposée et qui était la seule disponibilité de l’équipe, la mission a été reportée pour l’équipe, mais maintenue pour le président. Celui-ci devait faire un état des lieux des projets en cours, notamment la microfinance qu’il avait mis en place en 2014 et rencontrer le bénéficiaires de ce projet. Il devait également assurer la formation de l’équipe Maéva Sev de la DRAO sur ce que l’ONG attend d’elle. Après cette mission à Bouaké, le président devait se rendre à Dabou pour un programme d’évangélisation au centre pénitencier de cette ville. A cette occasion, il devait remettre un colis humanitaire destiné aux prisonniers et leurs familles.

Mais le programme de la visite du président de la Maéva Sev a été complètement bouleversé. L’Eglise Méthodiste organisait à ce moment une semaine de formation pour les prédicateurs et Daniel Mpondo a été invité à assurer cette formation pendant tout son séjour à Bouaké. En marge de ce programme, il a réuni successivement les femmes bénéficiaires du financement de la microfinance Maéva Sev, puis les responsables de la Maéva Sev DRAO.

La formation des prédicateurs

Dès son arrivée le dimanche soir jusqu’à son départ le dimanche suivant pour Abidjan, Daniel Mpondo a assuré chaque soir un enseignement dans différentes églises du secteur sur les thèmes de :

-        "Le prédicateur comme Prophète de Dieu", au Temple Cité de Grâce
-        "Comment tenir une réunion", avec tous les responsables des églises de la région, au Temple Canaan
-      "Le prédicateur comme Sacrificateur et intercesseur", au Temple Canaan
-           "Le Chrétien face aux coutumes et aux traditions", au Temple Ébénézer
-           "Le prédicateur Comme Gagneur d’âmes : l’évangéliste", au Temple Ébénézer
-           "La Mission" au Temple Canaan
-       Le culte du dimanche avant le départ pour Abidjan, consistait en la cérémonie de clôture de la semaine de formation des prédicateurs et le thème de la prédication était : "Prophètes, Chercheurs et Prédicateurs du Salut en Christ"

La Microfinance Maéva Sev

Lors de notre dernière mission à Bouaké en juin 2014, nous avions mis en place une Microfinance Maéva Sev pour venir en aide aux personnes, notamment les femmes qui désiraient entreprendre mais n’étaient pas éligibles pour un crédit bancaire. Cette rencontre était l’un des principaux motifs de ce voyage étant donné que nous n’avions que rarement des informations concernant la gestion de cette Microfinance. La rencontre avec les femmes bénéficiaires de ce micro financement eut lieu le vendredi 22 avril dans le bureau du Dr Kébé-Mambo. Mais auparavant le DRAO nous avait emmenés la veille visiter le champ de manioc que les femmes avaient acquis pour développer leur projet, environ un hectare qu’elles avaient cultivé avec des bouturages à fort rendement qu’elles se sont procurées auprès de l’organisme officiel de développement agricole.

Le lendemain nous avons rencontré ces dames qui nous ont exposé la gestion de leur projet et nous étions agréablement surpris par leur travail et la gestion prudente de leur projet avec une croissance raisonnable et un développement prévu en fonction de leur pénétration dans le marché local de l’atiéké. En effet il s’agit d’une petite unité de production d’atiéké, nourriture de base des populations ivoiriennes dont la matière première est le manioc. Elles ont régulièrement remboursé leur emprunt et avaient besoin d’une rallonge de financement pour acquérir leur propre matériel en prévision de leur future récolte. Elles avaient fonctionné pendant une année en achetant de la matière première avant de décider l’acquisition d’un champ afin de produire du manioc elles-mêmes. La Maéva Sev a donné son accord pour cette rallonge en leur conseillant de bien prospecter le marché avant d’augmenter leur production. Le Dr Kébé-Mambo leur a promis un soutien pour leur recherche de débouché auprès des établissements scolaires de la région où une cantine est servie.

La réunion d’information et de formation de l’équipe Maéva Sev DRAO


La réunion avec l’équipe Maéva Sev qui aurait dû être la deuxième raison principale de cette mission et devait consister en deux ou trois jours de formation de la nouvelle équipe, a finalement eu lieu la veille du départ du président de ma Maéva Sev, le samedi 23 avril toujours dans le bureau du Dr Mambo. Celui-ci fit un exposé par Power Point, sur les textes fondateurs de l’organisation missionnaire et son fonctionnement, en s’appuyant sur l’exemple de La Délégation Régionale pour l’Afrique Centrale (DRAC) qui venait d’accueillir l’Assemblée Générale de la Maéva Sev France au Cameroun. Il a insisté sur l’autonomie des représentations et antennes qui devaient assurer elles-mêmes leur fonctionnement, à l’exemple du Cameroun, La Maéva Sev France ne venant qu’en appuie pour des projets déterminés.

Les responsables de la microfinance, n’ont pas été en même de présenter leur rapport de gestion cette unité, contrairement aux dames du projet « unité de production d’Atiéké ». Il était par conséquent entendu que le rapport serait envoyé ultérieurement en France.

Conclusion.

La mission à Bouaké, à cause du programme imprévu proposé par les responsables de l’EMU de la Région GBEKE (Bouaké) a été très intense et finalement enrichissante pour tous. Malheureusement ce ne fut pas le cas pour la suite du programme prévu pour Dabou la deuxième semaine où une évangélisation était prévu en milieu carcéral avec distribution de colis humanitaires pour les prisonniers et leurs familles. En effet, l’évangéliste Daniel Mpondo a dû annuler ses interventions dans cette ville : le pasteur responsable de cette mission ayant confondu le budget de la mission avec une manne tombée du ciel pour l’aider à résoudre ses problèmes personnels, il n’était plus possible d’entreprendre quelque programme que ce soit avec ce monsieur. Ce fut alors pour lui l’occasion de prendre un peu de repos auprès de sa famille ivoirienne.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire